• 20 Questions to Children

Ma semaine en Italie 🇼đŸ‡č

Mis Ă  jour : mars 10

Ciao*, chers Euro-Questionneurs !

(« Salut » en Italien)


Je reviens tout juste de l’Italie oĂč j’ai Ă©tĂ© poser vos questions aux Ă©lĂšves de 2 Ă©coles diffĂ©rentes, toutes deux situĂ©es dans la ville d’Udine. Peut-ĂȘtre que ce nom ne vous dit rien, car ce n’est pas une ville trĂšs connue. En revanche, vous connaissez peut-ĂȘtre Venise, la cĂ©lĂšbre ville sur l’eau ? Et bien Udine est la grande ville la plus proche. Elle est situĂ©e entre Venise et la frontiĂšre avec la SlovĂ©nie, au Nord-Est de l’Italie.


C’est donc Ă  Venise que j’ai atterri, mercredi midi, aprĂšs avoir quittĂ© Paris et survolĂ© la France, puis les Alpes. Quand je suis arrivĂ©, j’ai retrouvĂ© Paolo, le directeur des 2 Ă©coles dans lesquelles je devais me rendre. TrĂšs accueillant (et parlant trĂšs bien le français), Paolo m’a conduit jusqu’à Udine et m’a fait visiter la ville. Nous nous sommes promenĂ©s dans les vieilles rues du centre-ville, oĂč se tiennent des immeubles colorĂ©s, typiques de cette rĂ©gion de l’Italie.



Puis, nous avons grimpĂ© la colline situĂ©e au milieu de la ville pour atteindre le Castello d’Udine, (le chĂąteau, en français). De lĂ -haut, nous pouvions admirer toute la ville. Au loin, je pouvais mĂȘme apercevoir les Alpes Italiennes ! En effet, Paolo me confiait qu'Udine est idĂ©alement situĂ©e : Ă  1h de la montagne et Ă  1h de la mer. Pratique pour partir en vacances ! Evidemment, j’avais mon appareil photo en main pour vous partager quelques images :



Certains m’ont demandĂ© dans les commentaires oĂč est-ce que je logeais lors de mes dĂ©placements. Cette fois-ci, j’avais rĂ©servĂ© un petit appartement pour 2 nuits, dans le centre de la ville. AprĂšs cette premiĂšre journĂ©e, je l’ai donc regagnĂ© afin de me reposer avant ma rencontre avec la premiĂšre Ă©cole le lendemain.

Mercredi, 8h30 : je retrouve Paolo qui me conduit Ă  la Scuola d’Orlandi. « Scuola » signifie « Ă©cole » en italien, et celle-ci porte le nom de LĂ©a d’Orlandi, une peintre, sculptrice et Ă©crivaine italienne.



Les Ă©lĂšves commencent les cours Ă  8h, et finissent en gĂ©nĂ©ral vers 16h. J’ai donc passĂ© la journĂ©e dans cette Ă©cole, et j’ai pu interviewer 11 Ă©lĂšves. La particularitĂ© de cette Ă©cole-ci est que beaucoup d’enfants sont originaires d’autres pays, donnant ainsi lieu Ă  une grande richesse culturelle dans les classes. Certains enfants venaient de Tunisie, du Ghana, d’Ukraine ou encore du Pakistan, mais parlaient tous italien... Contrairement Ă  moi ! Je leur posais donc vos questions en français, et Paolo, le directeur, Ă©tait mon traducteur. Voici quelques photos des coulisses :



Je vous présente quelques écoliers ?


Voici dans l'ordre Davide, Sara, Emmanuel, Giorgia, Linda, Nermine, Patrick, Ramush, Roberto, Sara et Yousef :

Vous remarquerez que, comme vous, ils doivent tous porter le masque Ă  l'Ă©cole !


Dans les couloirs, les Ă©lĂšves ont pu afficher de nombreux travaux fait en Arts Plastiques, comme celui-ci que j’aimais beaucoup : chaque Ă©lĂšve s’est dessinĂ©, puis ils en ont fait un collage en 3D, oĂč chacun est en train de lire un livre qu’il aime bien. Bonne idĂ©e non ?


Le lendemain, je me suis rendu dans la 2Ăšme Ă©cole : la Scuola Edmondo de Amicis, du nom d’un cĂ©lĂšbre journaliste et auteur de livres pour enfants italien.



Dans cette Ă©cole-ci, les Ă©lĂšves n’ont cours que jusqu’à 13h. L’aprĂšs-midi, les enfants rentrent chez eux ou bien restent Ă  l’école pour faire leurs devoirs. J’ai pu y rencontrer 14 Ă©lĂšves de la classe de 5° (mais il ne s'agit pas de la mĂȘme classe de 5Ăšme qu’en France : ici les enfants avaient entre 10 et 11 ans). Je vous laisse faire connaissance avec Cristina, Nora, Matteo, Linda, Giorgia, Gregorio, Diana, Alessandro, DĂ©sirĂ©e, Davide, Caterina et Andrea :


AprĂšs avoir Ă©coutĂ© tout ce qu’ils avaient Ă  me dire, j’ai pu visiter leur Ă©cole et leur classe. En voici quelques images, avec notamment ce mur dĂ©diĂ© aux dessins des Ă©lĂšves (« Art-Craft »), ou encore cette affiche avec Ă©crit « Siamo Felici ! » (« Nous sommes heureux »), oĂč les Ă©lĂšves ont Ă©crit tout ce qui les rendaient heureux.


Dans le hall de l’école se trouve une immense fresque avec Ă©crit, en italien :

« J’aimerais un monde de
 », et une multitude de mots comme « Vita » (Vie),

« Giochi » (Jeux), « Amicizia » (AmitiĂ©), « SolidarietĂ  » (SolidaritĂ©)
 En comparant avec les rĂ©ponses des Ă©coliers français que j’ai interviewĂ© en janvier, j’ai l’impression que, que ce soit en Italie ou en France, vous rĂȘvez tous du mĂȘme monde !


J’ai ensuite quittĂ© les Ă©coliers italiens pour reprendre l’avion et revenir en France tout vous raconter
 avant de repartir une derniĂšre fois, pour rencontrer la derniĂšre classe participante. En effet, cette semaine, je retourne en Allemagne le temps d’une journĂ©e, dans le petit village de Strassberg. Regardez : les Ă©lĂšves de CM1 de l’école Maritain Renan Ă  Meudon m’ont envoyĂ© leur carte d’identitĂ© de l’Allemagne. Vous voyez la ville de Stuttgart sur leur carte ? Et bien Strassberg est situĂ©e un peu plus au Sud, dans les montagnes !

J’espĂšre que cette dĂ©couverte de l’Italie vous aura plu.


Quant Ă  moi, je vous dis Ă  la semaine prochaine pour la derniĂšre Ă©tape de ce voyage,


N’hĂ©sitez pas Ă  me faire passer des messages dans les commentaires, que je pourrai transmettre de votre part aux Ă©coliers allemands !

À trĂšs vite, (ou bien « Ciao », si vous parlez un petit peu italien aprĂšs la lecture de cet article 😉 )


Eliott, votre ambassadeur.


Pour télécharger l'article en PDF :

ARTICLE JDB 2021.03
.08_Ma semaine en Ita
Download 08_MA SEMAINE EN ITA ‱ 91.67MB

4 commentaires

Posts récents

Voir tout